brisedemeaux « 2″

Bienvenue sur mon blog

 

amitié 7 novembre, 2011

Classé dans : Non classé — violard @ 8:44

fragilté soeur de l’amitié
Trahison ennemie préférée
Jeunesse terrain recherché
viellesse erosion redoutée
l’entraver , nul ne s’y risque
car puissante dynamique

Charles Violard

 

 

ELLE EST PARTIE ! 2 octobre, 2011

Classé dans : Non classé — violard @ 10:36

Sourire donné , sourire pudique , sourire voilé parfois quand il tentait
par pudeur d’en attenuer l’eclat , trahi par une petite larme……. Il
nous manque .
Lourds volets fermés , sourds et sans âme , imposteurs qui ont
chassé la charmante et fragile silhouette , encadrée par l’immense
fenêtre ,naturellement ouverte pendant les beaux jours , dont les deux deux yeux
apparaissaient alors encore vifs et pleins de vivacité .Et quand un passant
avisé , les provoquait par un petit salut , ceux-ci s’illuminaient et
vous contaient avec une eloquence muette, le cher temps passé ,
avec son souvenir qui s’estompait chaque jour davantage : Les toilettes
mignonnes ,seyantes à souhait qu’elle confectionnait avec habileté
les regards brillants de son amoureux , les cris et les rires des frères et soeurs
les joies dess levers matinaux oû le soleil lumineux l’emplissait d’allegresse…..
Par un hiver affreux et tres froid , tuant le rêve , effaçant tous souvenirs
imposant les dures réalitées du moment , sans pouvoir en échapper
la petite pomme ridée , n’a pu, confinée dans la pièce assombrie et hostile
faire apparaitre l’evoquation des chers souvenirs des temps heureux………
Elle vêtit son châle , coiffa son chapeau , ferma la porte
et donna un tour de clé puis resolument , se dirigea vers la bouillonnante
et méchante petite riviére ,si accueillante par beau temps et s’y jeta………
C’est le coeur sérré que que nous passons desormais
devant ces maudits volets clos .

Ch. Violard

,

 

 

LE TEMPS ME L’A PRIS 16 septembre, 2011

Classé dans : Non classé — violard @ 16:28

Sans demander mon avis
Le temps me l’a pris
Emmené si loin,hors ma vue
tant ! je ne m’en souviens plus
Lui si beau , si aimant si eclatant
C’etait le sourire de ma maman

 

 

La réponse du chef ( pourles cousines ) 1 septembre, 2011

Classé dans : Non classé — violard @ 23:27

Fi du bourguignon divin
FI du fameux coq au vin
Fi du tendre gigot petits pois
Fi de la toque blanche
Et des recettes vieille France
Coiffons la rouge chéchia
Dosons couscous et chorba
Degustons la brulante harissa
Oublions le cassoulet sympa
Révons du pays d’Ali Baba !……..

Charles Violard

 

 

LETTRE À JACQUES 25 avril, 2011

Classé dans : Non classé — violard @ 9:44

Merci Jacques ,
Ton texte m’a touché , il est bien tourné .Je me souviens également de la chasse aux oeufs de Pâques ! et de la grandeur de notre joie et de sa pureté . Pure comme celle d’un petit enfant qui recevait celle -ci sans se poser de questions , mais avec ce bonheur de decouvrir au pied d’un buisson , entouré d’herbes tendres inondées par les rayons d’un soleil eclatant . Des oeufs pondus par des oiseaux de paradis : un ravissement accordé aux croyants et non croyants ! c’est peut-être ça , Jacques la justice divine ! ……Avec mes bonnes amitiés . Charles Violard

 

 

L’OCTOGENAIRE 25 juillet, 2010

Classé dans : Non classé — violard @ 23:52

Aller faire les courses ou le marché , le cady allegrement tiré , torse droit et allure vaillante……Faire la cuisine et la vaisselle , gentiment , consulter l’ordinateur s’en divertissant comme si tu avais 20 ans , revolu à ton âge….. Eh ! pépé tu es jeune encore
assurement
Tu as acquis un mobile home situé loin d’ici et tout près de la-bas dans le but de prendre des vacances aleatoires que ta compagne refuse peu elégamment : Elle a 80 ans ,elle , sagement
consciente : rester à la maison , bien paisible sur son divan en regardant la television (la correcte attitude , evidemment……)
Eh! pépé , crois-tu avoir encore 20 ans , file donc ton droit chemin
elle n’est pas loin , la halte suprême qui t’attend pour des vacances eternelles ………Charles Violard

 

 

Le Chef (suite) 9 mars, 2010

Classé dans : Non classé — violard @ 22:23

Le chef (attitude imperiale) : cherie as-tu mis le pain à griller ?
La sous chef (etat jubilatoire) : Pour que je puisse mettre le pain à griller,cheri , il faudrait qu’il y en ait !……..
Le chef (faussement étonné) ; Je pensais que tu avais été en acheter hier au soir !
La sous chef (etat de plus en plus jubilatoire) : Tu nages dans l’erreur , mon cher! IL aavait été convenu que ce serait toi et pas un autre qui irait chercher le pain……ne recrimine pas …….
Le chef (furieux , véxé ) :C’est moi qui fait tout dans cette maison , je n »ai pas une minute à moi , tu me harceles ,tu vas surement me mettre bientôt à charge , lacuisine ,le dépoussierage , le lavage et le repassage et les sorties du chien
La sous chef (ironique) : ah ! ah ! « Le GRAND FAIT TOUT » emploie toutes les ruses afin de ne rien faire…….Je ne t’ai jamais , mais jamais vu deplacer la moindre petite cuillere à café ……Alors ton rôle d’esclave martyrisé …laisse moi rire!…..(prenant un air désabusé ) Et puis tiens : c’est moi qui irait chercher le pain et sortir milou
Le grand chef (inquiet de la conclusion) :C’est pour aller papoter avec cette grande banane de Louis!……
La sous chef (perverse) : milou s’entend parfaitement avec venus , sa chienne et il a la gentillesse de bien vouloir le garder pendant que j’achete le pain et louis a une conversation tres agreable , je le trouve charmant……
Le grand Chef ( il fouille febrilement dans ses poches) : mince ! je n’ai plus de cigarettes!…..(puis magnanime) : Tiens j’irai chercher mon tabac et je ferai les courses….
La sous chef’ (en aparté )Ouais gagné !………

 

 

Le Chef 28 février, 2010

Classé dans : Non classé — violard @ 22:27

Le chef(air conquerant) : milou viens aux pieds !
milou qui dort d’un oeil emet un petit gemissement
Le chef (pas content ): tu as entendu milou!
Milou qui a l’air de s’en foutre s’etale confortablement
Le chef (avec un air de surchef ) :milou aux pieds ! sinon…….ah! chez moi on nous a appris à obeir, mon pére défaisait son ceinturon et on marchait au doigt et à l’oeil……..s’adressantà la sous-chef occupée à finir de balayer : ça c’est de ta faute aussi , tu lui passes tout , il fait ce qu’il veut , resultat : c’est lui qui nous dicte ses volontés
La sous-chef agaçée : tu ferais mieux de ranger la vaisselle qui reste à egouter sur l’evier
Le ssurchef offensé : Tu as l’art de detourner les conversations et les orienter dans des directions qui sont tout a fait opposées à celle que nous étions entrain de traiter . Tu est vraiment chiante .
La sous-chef(goguenarde) Traiter du rangement de la vaisselle depend d’un art aussi utile que celui du maniement du ceinturon educatif de ton pére…….S’adressant à milou : tu viens mon chien ,il faut aller faire pipi…..
Milou ravi : ouah-ouah ! Charles Violard

 

 

dans quel monde vivons nous ? 11 février, 2010

Classé dans : Non classé — violard @ 1:15

Entendu et vu , il y a quelques jours à la tele. au cours d’une emission dont je ne me souviens plus le titre : Un quidam , avec un air suffisant qui se voulait humoristique , qui refletait une bêtise qu’il tentait de mettre au service d’une intelligence rasant les pâquerettes a decrit le sexe des vieux d’une manière si infâme que je me suis senti atteint dans ma dignité , c’est peut-être un acteur nouvelle vague ………Bravo! a t’il un pere ? CH. Violard

 

 

La tempête 25 novembre, 2009

Classé dans : Non classé — violard @ 0:42

Je voulais pour cet article tremper ma plume dans le vitriol et non je renonce , devant le dechâinement de la nature qui comparée à mes petits problemes d’amour propre ne sont que roupie de sansonnets……… Un vent féroce souffle avec acharnement sur deux jeunes bouleaux ,deux fréres quasiment jumeaux qui resistent au centre de la prairie avec leurs freles moyens,feuilles retournées dans une même direction , frémissantes , donnant l’impression d’une fuite ,parfois violemment ployés , suite à une titanesque bourrasque , inclinant leurs cimes pres du sol. Avec pérseverance ,avec une infatiguable ténacité , ils se redressent…..Vont-ils resister jusqu’a la fin du cauchemar ? Vent indigne va donc user ta force sur les flâncs de la grande montagne……….Ch. Violard

 

12345...7
 
 

quelques mots parmi tant d'... |
MA PETITE FEE |
arsyliv |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mona... lit ça!
| le blog de jeanluke
| Le jeux Lyrique